Présents – Le Métro de Rennes

Temps de lecture : 2mn

Notre équipe sur l’opération du Métro de Rennes compte aujourd’hui trois coordonnateurs SPS à temps-plein (un titulaire et un suppléant, accompagnés par un Préventeur). Cet ensemble est piloté par un chef de projet à temps partiel qui apporte du recul, son expertise et gère le relationnel client.

Ce chantier est similaire à celui du Grand Paris, à une échelle plus petite.
Il a reçu la visite de plusieurs autorités et on peut dire qu’il est un peu le laboratoire du Grand Paris.

D’un point de vue technique, le chantier est à la pointe. Le viaduc a été réalisé avec une poutre de lancement, méthode qui n’avait plus été employée en France depuis plusieurs années. Les voies de circulation des trains sont en béton, ce qui est aussi une innovation technique.

Notre expertise :
– Afin d’améliorer la santé des travailleurs, nous avons participé avec l’entreprise à la mise en œuvre d’une méthode de coffrage glissant avec un béton très dur (béton S1) qui est une technique jamais employée auparavant dans une galerie,
– Nous avons été précurseur dans la gestion de la silice. En effet, les recommandations et les directives européennes ont évoluées depuis 2011, date du PGC (Plan Général de Coordination) et nous avons dû améliorer la sécurité sur le chantier en assurant un accompagnement des entreprises sur les traitements d’abattage des poussières et traitements à la source,
– Nous avons également développé des processus de gestion pour le risque de monoxyde de carbone qui a été la cause d’un presque accident,
– Le CISSCT (Collège Interentreprises de Sécurité, de Santé et des Conditions de Travail) a été adapté au projet. Plusieurs secteurs ont été créés et le nombre de secteurs a évolué selon la typologie des travaux. Les chantiers ont ainsi été regroupés lorsque les travaux étaient similaires (par exemple deux tranchées couvertes) et un CISSCT centralisé de tous les secteurs apportait une vision globale tous les six mois. Nous avons ainsi réalisé une centaine de réunions de CISSCT,
– Nous avons adapté la répartition de l’équipe selon le phasage des travaux. En phase de génie civil, l’équipe a structuré l’opération en secteurs qu’elle s’est répartie, nous avions alors un CSPS référent par secteur. En phase de second œuvre et de déploiement du process, l’équipe s’est réorganisée avec un important travail d’échange au sein de l’équipe, pour assurer une continuité de consignes et une interopérabilité,
– Un suivi statistique des heures de travail et des accidents a été mis en place. Il nous a permis d’être plus vigilant sur les secteurs de l’opération et de détecter les phases à risques. Grâce à cette méthode, nous avons porté nos efforts sur les points critiques et aujourd’hui, de l’avis des services de la DIRECCTE, le chantier du métro de Rennes est un chantier sûr, avec une faible accidentologie comparée aux statistiques régionales et nationales,
– Notre approche quotidienne a été basée sur le dialogue, l’écoute et les relations humaines du compagnon à l’encadrement.

Le Président de Rennes Métropole a rendu officiel en revue de presse la fin des travaux du métro de Rennes le 21 décembre 2021.

Pour aller plus loin, voici l’accès au dossier de presse Revue de presse

Tous les articles
Groupe Presite

Pour visualiser le contenu de ce site,
veuillez télécharger une version plus récente d'Internet Explorer